B.Sensory : un Sextoy piloté par Smartphone made in France

Christel Le Coq, fondatrice de la start-up B. Sensory en 2014 pense lancer le premier sextoy connecté à une liseuse électronique. Avant de rencontrant une entrepreneuse qui s’adonne à la réalité augmentée à Brest en 2009, elle occupait des postes de directrice commerciale pendant 15 ans. Puis elles sont devenues des partenaires et se sont mises sur les nouveaux usages mobiles sur l’avantage des liaisons entre le réel et le virtuel. 3 ans plus tard, elles ont édité la première BD coquine imprimée et animée avec des QR Codes avec lesquels on pouvait apercevoir ce qui se passe vraiment dans la tête des personnages.

Voulant se pencher surtout dans l’édition et de l’érotisme, Christel Le Coq a pris l’initiative de bâtir sa start-up pour développer le concept B. Sensory.

 B.Sensory : c’est quoi ?

B.Sensory est la première application permettant de lire des contenus érotiques connectée à la première gamme de sextoys accompagnés par Smartphone de fabrication française. Simple de conception : lisez, vibrez, elle associera la lecture et l’érotisme juste par des mots et des objets connectés.

 B.Sensory : son fonctionnement

Se basant surtout sur la lecture numérique sensorielle, B. Sensory a été conceptualisée dans le but d’attribuer de vraies sensations physiques au lecteur. Celles-ci se déclenchent spontanément selon ce que ce dernier regarde ou écoute. Cet appareil dispose aussi d’une fonction permettant de jouer avec un partenaire, même à distance.

Ce sera par le biais de la connectivité Bluetooth que le Smartphone et l’objet seront liés. Concernant les sensations, celles-ci se feront manuellement, automatiquement quand le livre sera lancé, ou via des types d’interactions effectuées avec le Smartphone, comme le secouer, souffler sur le micro ou toucher l’écran. Les contenus qui seront proposés dans l’application seront très diversifiés. Les éditeurs comme les auteurs auront l’opportunité d’intégrer leurs textes sur la plate-forme B. Sensory pou qu’ils soient publiés dans l’application.

Quel marché vise B. Sensory ?

Appuyer et répondre aux nombreuses tendances fortes est l’objectif de l’élaboration du B. Sensory. Comme on l’a pu constater, l’emploi des sextoys évolue, et ajoutée avec le succès croissant progressif de la littérature érotique au format numérique, cette application rejoindra le marché mondial.

B.Sensory a-t-il des concurrents sur le marché ?

Pour le moment, aucun dispositif rassemblant la littérature érotique, le sextoy et le mobile n’est disponible sur le marché. De ce fait, B. Sensory aimerait s’imposer sur ce marché encore ouvert en offrant un concept inédit, innovant et original associant la lecture érotique numérique avec des objets connectés.

Il est vrai que des sextoys conduits par Smartphones sont écoulés sur le marché, mais aucun n’est d’une fabrication française ni connecté à la lecture de contenus érotiques.

 B.Sensory : un concept commercial étendu

B.Sensory est un modèle économique se rapportant à de nombreuses sources de revenus fréquents, notamment la vente de contenus comme les livres, les services et les jeux in-app, les abonnements à la plateforme tels que les auteurs, les éditeurs et les marques, et la vente de licences d’exploitation des objets. Il intègre aussi la vente des sextoys et la commercialisation de coffrets. Le service B. Sensory visera les clients francophones dans un premier temps, et sera ouvert aux anglophones avec des contenus en anglais.

La communauté que vise B. Sensory

Pour avoir un financement pour l’élaboration de la première série B. Sensory, une campagne de crowdfunding a été lancée le 8 mars 2015 en prévendant des coffrets au maximum. Il va falloir aussi augmenter la communauté tout en sollicitant des journalistes, des blogueurs, des curieux, des lecteurs, des early-adopters, ainsi que des distributeurs pour plus de relais.

Laisser un commentaire