Venise : Prohibition des livres d’homoparentalité

Juste après son élection au poste de maire de Venise, Luigi Brugano veut interdire les livres se portant sur l’adoption d’enfants par des couples homosexuels.

Après avoir été élu le 15 juin dernier, Luigi Brugano envisage d’accomplir l’une des promesses qu’il a faites durant la campagne électorale : retirer les livres concernant l’homoparentalité et l’adoption d’enfants par un couple de même sexe des écoles. Il a déjà quelques ouvrages en tête dont le premier est ‘And Tango makes three’. Les jeunes écoliers de Venise n’auront donc plus la possibilité de lire le récit de Roy et Silo.

Le nouveau maire souhaite ainsi donner un tournant conservateur pour sa cité et a affirmé qu’il ne voulait pas présenter une attitude ségrégationniste. Selon lui, l’école est le meilleur endroit pour sensibiliser les enfants concernant la famille. Il ajoute que c’est aux parents d’éduquer leurs enfants sur les grands préceptes de la vie et non aux établissements scolaires.

La contestation arrive

L’ancien maire de la ville a déjà distribué le fameux livre à plusieurs écoles de Venise. La décision du nouveau maire est donc fortement contestée. Camilla Seibezzi, une responsable auprès d’un organisme anti-ségrégation, parle déjà censure pour cette décision. Selon elle, les livres sont choisis par les professeurs et ne sont aucunement imposés… Les autres villes d’Italie n’ont aucun problème à l’utilisation de ce livre.

‘And Tango makes three’ est notamment l’œuvre le plus désapprouvée de 2006 à 2010. Dans l’Hexagone, son titre, ‘Tango a deux papas’, n’a pas vraiment choqué la population jusqu’à ce que Jean-François Copé le conteste. L’année dernière, ce dernier a même essayé d’interdire les livres de la même catégorie. Plusieurs parents ont sollicité de nombreuses écoles et bibliothèques en vue d’enlever ce genre de livres de leur répertoire.

Laisser un commentaire